Direction Nationale de l’Agriculture (DNA)

ADRESSE: Rue Mohamed V  BAMAKO – MALI                         TELEPHONE: (+223) 20 22 28 77 / 20 02 34 20

FAX: (+223) 20 23 3 361                   

Oumar TAMBOURA

PDG DIRECTION NATIONALE DE L’AGRICULTURE

MISSION

La Direction Nationale de l’Agriculture a pour mission d’élaborer les éléments de la politique nationale en matière agricole et d’assurer la coordination et le contrôle de sa mise en œuvre.

A cet effet, elle est chargée de :

Concevoir et suivre la mise en œuvre des mesures et actions destinées à accroître la production et à améliorer la qualité des biens agricoles, alimentaires et non alimentaires ;

  • Assurer la promotion et la modernisation des filières agricoles ;
  • Concevoir et suivre la mise en œuvre des actions de formation, de conseil, de vulgarisation et de communication à l’intention des agriculteurs ;
  • Elaborer et veiller à l’application de la réglementation relative au contrôle phytosanitaire et au conditionnement des produits agricoles ;
  • Elaborer et mettre en œuvre les mesures de valorisation et de promotion des produits de cueillette ;
  • Contribuer à la conception et à la mise en œuvre de la politique de formation des ressources humaines dans le secteur agricole ;
  • Participer à l’élaboration et au suivi des normes de qualité des produits et intrants agricoles ;
  • Assurer la collecte, le traitement et la diffusion de données dans le domaine agricole.

ORGANISATION

Au niveau national

  • La Direction Nationale de l’Agriculture comprend :
  • En staff :

un bureau d’accueil, d’information et de documentation ;

  • un bureau statistique et suivi-évaluation quatre divisions :
  • la Division Législation et Contrôle Phytosanitaire;
  • la Division Promotion et Valorisation des Cultures et Produits Végétaux ;
  • la Division Conseil et Vulgarisation Agricole ;
  • la Division Enseignement Agricole et Animation Rurale.

Les Divisions sont structurées en sections couvrant l’ensemble des missions de la DNA.

Le Bureau d’Accueil, d’Information et de Documentation est chargé de :

assurer l’accueil des usagers ;

  • organiser le système d’information du service ;
  • mettre à la disposition des usagers la documentation et l’information sur les procédures et prestations du service ;
  • concevoir et mettre en œuvre une stratégie de communication ;
  • guider et orienter les usagers vers les structures appropriées ;
  • tenir et exploiter la boite à suggestion du service ;
  • collecter, centraliser, traiter et archiver la documentation relative à l’agriculture.

Le Bureau Statistique et Suivi-Evaluation est chargé de :

mettre en place un système de suivi et d’évaluation des activités, des projets et programmes agricoles et veiller à en assurer le suivi de la mise en œuvre ;

  • réaliser des études, enquêtes agricoles et formuler les projets et programmes agricoles en concertation avec les services compétents de planification et de statistiques agricoles :
  • élaborer le plan annuel de campagne agricole ;
  • centraliser et traiter les données statistiques et l’information agricole.

La Division Législation et Contrôle Phytosanitaire : est chargée de :

élaborer la législation en matière de production végétale, de contrôle phytosanitaire et des intrants agricoles et veiller à en assurer l’application ;

  • participer à l’élaboration des normes en matière de production végétale, de contrôle phytosanitaire et d’intrants agricoles ;
  • contrôler la qualité des intrants, produits et denrées d’origine végétale ;
  • veiller à l’application de la réglementation relative au contrôle du conditionnement des produits et denrées alimentaires d’origine végétale ;
  • veiller à l’application de la réglementation relative à la labellisation des produits et denrées d’origine végétale ;
  • contrôler la qualité des semences d’origine végétale :;
  • contrôler les activités des professionnels du sous secteur agriculture

La Division Promotion et Valorisation des Cultures et Produits Végétaux : est chargée de :

favoriser l’accès des producteurs aux technologies appropriées en matière de transformation, de conservation et de conditionnement ;

  •  concevoir les éléments de politique nationale et les stratégies de commercialisation des produits agricoles et assurer le suivi de la mise en œuvre ;
  • concevoir les éléments de politique nationale et les stratégies d’accès des producteurs au crédit rural et assurer le suivi de la mise en œuvre
  • développer les mécanismes de concertation et de collaboration avec les autres intervenants dans les différentes filières de producteurs agricoles ;
  • assurer la promotion des organisations professionnelles et interprofessionnelles agricoles.

 

La Division Conseil et Vulgarisation Agricole : est chargée de :

  •  concevoir les stratégies et méthodes de diffusion des techniques et technologies de production dans le domaine de l’agriculture et veiller à en assurer le suivi de la mise en œuvre ;
  • concevoir les stratégies et méthodes de liaison recherche/vulgarisation en concertation avec les services de recherche agronomique et veiller à en assurer le suivi de la mise en œuvre ;
  • coordonner et suivre la mise en œuvre des méthodes et stratégies ;
  • établir un cadre de collaboration avec les ONG et les autres intervenants dans le cadre du conseil agricole.

La Division Enseignement Agricole et Animation Rurale : est chargée de :

  •  élaborer et suivre la mise en œuvre des programmes et modules de formation dans les établissements d’enseignement technique agricole et les Centres d’Animation Rurale, en rapport avec les services compétents ;
  • définir les conditions d’accès et le régime des études des établissements d’enseignement technique agricole et des Centres d’Animation Rurale, en rapport avec les services compétents, et veiller à en assurer la mise en œuvre.

Au niveau régional

Au niveau régional, la DNA est représentée par la Direction Régionale de l’Agriculture (DRA) divisée en Secteurs de l’Agriculture (niveau cercle) et Sous-Secteurs de l’Agriculture (niveau commune ou arrondissement).

RESULTATS DE LA CAMPAGNE AGRICOLE 2017-2018

La production céréalière obtenue au cours de la campagne agricole 2017/2018 est évaluée, selon les résultats préliminaires de l’Enquête Agricole de Conjoncture (EAC), à 9 514 298 tonnes, toutes céréales confondues. Comparée aux résultats de la campagne 2016-2017 évalués à 8 849 551 tonnes, on note une hausse de 7,5%.

187 138 tonnes d’engrais ont été subventionnés pour un montant global de 26 600 000 000 FCFA (sans le système coton).

Cette bonne performance est due à l’effort du gouvernement de poursuivre la subvention aux intrants agricoles et aux équipements, occasionnant du coup un engouement sans précédent chez les producteurs. Aussi, faut-il souligner le professionnalisme enclenché dans le système de production agricole du pays.

REALISATION D’AUTRES ACIVITES

Domaine du contrôle phytosanitaire :

  •  Contrôle à l’exportation : 7 280 tonnes de céréales dans les pays voisins, 5 100 tonnes d’oléagineux, 20 530 tonnes fruits et légumes, 70 250 tonnes de coton et dérivés, 11 400 tonnes de produits de cueillettes, etc. ;
  • Contrôle de Qualité des engrais minéraux : 995 échantillons d’engrais (complexe coton, complexe céréales, urée, DAP) sur 115 300 tonnes ont été analysés au laboratoire Sol-Eau-Plante de l’Institut d’Économie Rurale (IER). A la lumière des résultats d’analyses, on constate qu’il ya eu une amélioration de la qualité des engrais;
  • Analyse des denrées alimentaires: 245 échantillons ont été analysés par les laboratoires de la DNA et de la santé, des déficiences ont été constatées sur 11 échantillons.
  • Contrôle au champ et la certification des semences : 3969 échantillons de semences ont été analysées au Laboratoire sur 9 942 tonnes (riz, mil, sorgho, maïs, arachide, etc.) sur lesquelles   9 002 tonnes sont certifiées et 940 tonnes rejetées soit un taux de 9,5%.

Domaine de la vulgarisation agricole:

À travers le programme WAAPP, la DNA a mis à la disposition des producteurs et productrices 3500 tonnes de semences certifiées pour la campagne agricole 2017-2018 afin d’augmenter la production et la productivité agricoles; 120 repiqueuses manuelles de riz et 56 semoirs motorisés micro-dose ; 5 Unités de transformation et de traitement de semences,1500 vitro plants de Bananiers.

Dans le cadre des activités PGRN-CC, 1002 ha ont été réalisés sur un total de 1815 prévus sur les GDTE ; avec 536 ha en semences certifiées ; 451 AGR financées ; plus de 1000 charrettes et animaux de traits alloués aux producteurs ; 18 motos affectées aux agents d’encadrement.

Aussi, à travers le SAPEP, 61 semoirs motorisés et 201 semoirs mécaniques ont été mis à la disposition des producteurs ; 68 motos dans trois régions (Kayes, Koulikoro et Sikasso).

Le projet PRIA-Mali a appuyé les producteurs en semences notamment : 80 tonnes de semences maraîchères ; 142 tonnes de semences améliorées de riz, 34 tonnes de semences de base.

Suivi de 122 Petits Périmètres Maraichers (PPM) et 46 bas-fonds (convention DNA-PAPAM) dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti, relative au transfert de technologies sur les bonnes pratiques agricoles.

Domaine de la formation agricole :

Dans le domaine de la formation diplômante au niveau des Centres d’Apprentissage Agricole (CAA), on a enregistré 358 diplômés, soit  211 diplômés pour le Certificat d’Aptitude Professionnel Agricole (CAPA), 98 diplômés pour le Brevet de Technicien d’Agriculture (BTA), 49 diplômés pour le Brevet de Technicien en Vulgarisation Agricole (BTVA).

Dans le domaine de la formation continue/qualifiante :

57 jeunes ruraux sont recrutés au niveau des Centres d’Animation Rurale (CAR).

1800 producteurs formés dont 700 femmes aux bonnes pratiques de productions céréalières et maraichères.

Domaine de la planification et du suivi:

  •  Élaboration et la mise en œuvre du plan de campagne agricole 2017-2018;
  • Organisation d’un atelier de restitution du plan de campagne agricole 2017-2018 adopté au CSA, le 2 mai 2017, par le Président de la République;
  • Production et diffusion de treize (13) bulletins décadaires d’information sur le suivi de la campagne agricole 2017-2018 ;
  • Organisation de deux missions de supervision nationale de la campagne agricole 2017-2018 ;
  • Suivi de la mise en œuvre de l’Enquête Agricole de Conjoncture (EAC) 2017.
  • Mise en œuvre des activités du PAPAM à travers la convention 001/2017 DNA-PAPAM.

Domaine de la promotion des filières:

  •  La mise en œuvre du projet ”Appui à la structuration des filières riz et maïs” sur financement UEMOA à travers la DNA;
  • La formulation de la deuxième phase du projet anacarde, dénommé PAFAM (Projet d’Appui à la Filière Anacarde du Mali) ;
  • L’actualisation de l’équipe du Réseau Africain pour le Développement de l’horticulture en Afrique de l’Ouest et du  Centre (RADHORT).

AU TITRE DES PERSPECTIVES :

En perspectives, on peut souligner :

  •  L’élaboration du plan de campagne agricole 2018-2019 ;
  • La mise en place d’un Système National de Conseil Agricole ;
  • Le renforcement des activités de contrôle de qualité des intrants agricoles ;
  • L’Accompagnement des acteurs dans l’organisation et la promotion des filières agricoles ;
  • La finalisation de la stratégie de mise en valeur des aménagements hydroagricole ;
  • Amélioration de la gestion de la subvention des engrais et semences à travers des bons électronique (e-voucher).

Nos Réalisations

Communiqué

Derniers articles