Festivités commémoratives de la journée mondiale du lait : Mopti, la Venise malienne accueille la 16ème édition

Partager Article

Cette 16ème édition 2021 a suscité un très vif enthousiasme et l’adhésion de la population de Mopti à tous les niveaux.

Le gouverneur de Mopti, Monsieur Abass DEMBELE, lance  la cérémonie officielle de la journée mondiale du lait 2021. Les travaux de clôture ont été présidés par le Ministre délégué en charge de l’Elevage et de la Pêche, Monsieur Youba BA. L’évènement a mobilisé l’ensemble des acteurs pour la promotion de la filière lait. La cérémonie a enregistrée la présence de Karamogo Alpha Seydou GUINDO, représentant le parrain de cette 16ème  édition M. Demba YATTASSAYE.

La rencontre était placée sous le signe des slogans : « moi je consomme le lait local, faites comme moi », « le développement de la chaîne de valeur lait local : sources de créations d’emplois, de richesses, et de réduction de la pauvreté ».

Trois jours durant, à l’issue des débats fructueux, des fortes recommandations ont été adoptées. Ces dites recommandations feront l’objet d’un plan d’action et d’un suivi trimestriel, nous a- t- on indiqué.

Le Ministre délégué chargé de l’Elevage et de la Pêche, M. Youba BA a, d’entrée de jeu, expliqué l’importance de la journée mondiale du lait en ces termes : « les plus hautes autorités de la transition : le Président Assimi GOITA, le Premier Ministre Dr Choguel Kokalla MAIGA accordent une très grande importance au lait, aux produits laitiers pour le développement d’une industrie alimentaire. » Le Mali est un est un grand pays d’élevage en Afrique de l’Ouest en terme d’effectif du cheptel et de potentiel de production laitière, a- t –i l reconnu. Avant d’ajouter : « en dépit de ce potentiel, le pays importe chaque année plus de 20 milliards de FCFA de lait en poudre, et de produits laitiers », il a décidé d’y remédier.

« Le lait contribue fortement dans l’économie des familles et constitue un élément essentiel à l’équilibre du bien être humain » a souligné le Ministre.  « La norme fixée par la FAO pour la consommation moyenne du lait est de 60 litres par personne et par an, hors la consommation moyenne du lait au Mali stagne et elle se situe au niveau de 30 litres par personnes et par an », a déploré le ministre. Sur un tout autre plan, « les importations massives de lait et de produits laitiers maintiennent les producteurs locaux dans la précarité. Il faudrait que des mesures d’envergures soient prises afin d’inverser la tendance », a-  t-il  plaidé.  Il s’est dit disposé à soutenir et encouragé toute initiative visant à réduire la dépendance des importations du lait en poudre, en mettant en place  des unités de production et de transformation.

Les fortes recommandations issues de cette 16ème édition de la journée mondiale du lait au Mali sont entre autres : la gestion nutritionnelle du bétail ; développer la production fourragère ; développer des aménagements spéciaux pour les fourrages ; organiser des gestions de formation sur la technique d’alimentation ; l’enregistrement des exploitations familiales, qui amènera de la traçabilité dans la filière.

Le Ministre a remercié les notabilités, toute la population de la Venise pour leur hospitalité. Il a aussi remercié le parrain de l’évènement Demba YATTASSAYE et les PTF. Le Ministre a procédé à la remise symbolique de matériels et des bidons de lait au groupe vulnérable du service social des armées, aux déplacés de Socoura et Barbé. Le Ministre et sa délégation ont visité  les stands d’exposition.

En marge de la journée commémorative mondiale du lait, le Ministre délégué a rencontré à Mopti et Ségou, les cadres des services techniques de son département. Ils ont passé en revue le résultat à mi-parcours de la campagne agricole. Il a invité ses collègues à trouver des actions pertinentes  visibles et lisibles pour le bien-être des populations. Il a demandé aux acteurs du sous-secteur élevage de s’investir pour la réussite de l’opération Tabaski. Enfin, le Ministre a expliqué à ses collaborateurs les principaux axes prioritaires du gouvernement de transition, à savoir : la sécurisation des personnes et des biens ; l’organisation des élections transparentes et crédibles ; les réformes politiques et institutionnelles ; l’apaisement du climat social ; l’organisation du forum social avec l’ensemble des syndicats.

CCOM MDEP

RETOUR EN IMAGES

Nos Réalisations

Communiqué

Derniers articles

Réunion Annuelle de Présentation des Résultats et de Planification du Projet CSAT-MALI.

Plus de détails : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=pfbid034gvmcFGgxSpqdzBaztddNAKkPpXn3ZTV78ucqsV165wuSbnHsw6mBzzj7RyzApb2l&id=100068175292220&mibextid=Nif5oz

Cellule de Communication MDR

4
Load More…